Des jardins de pierres et de sel.

Entre le Pérou et la Bolivie les formations géologiques uniques et majestueuses se suivent. Dans des conditions météorologiques parfois éprouvantes et un certain manque de confort nous en avons visité un grand nombre. Je vous présente ici les plus marquantes.

Au Pérou pour commencer, nous avons vu la montagne sacrée Vinicunca surnommée « Rainbow mountain ». Les différentes couches de minéraux apparaissent sous l’action de l’érosion. Ce fut une ascension à 5200 mètres d’altitude au milieu d’une foule de touristes. Le manque d’oxygène se fait sentir un peu mais la vue vaut vraiment le coup.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Après le Pérou nous avons continué notre route en Bolivie. A côté de la ville de La Paz, nous avons visité la vallée de la lune qui fut soit disant baptisée ainsi par Neil Armstrong. Ce paysage étrange est dû à la composition du sol, formé d’argile et de grès. Les fortes pluies et le vent ont modelé ce paysage surréaliste.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Mais les formations géologiques les plus impressionnantes nous attendaient au sud du pays. Ce fut également la que nous avons trouvé les conditions de voyage les plus difficiles. L’absence de chauffage dans les logements malgré des températures négatives la nuit nous obligeaient à dormir habillés. Malgré ça lors d’une excursion de trois jours nous nous sommes enfoncés dans le Salar d’Uyuni et dans la réserve nationale Eduardo Avaroa. Le Salar d’Uyuni est le plus vaste désert de sel du monde et il contient le tiers des réserves de lithium exploitable de la planète. Cette formation est due à la disparition du lac préhistorique Tauca il y a 14000 ans.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Entre ce désert et les paysages de la réserve ou se trouve de nombreuses lagunes aux couleurs inhabituelles les paysages semblaient irréels. Ce fut comme être plongé dans une œuvre de Salvador Dali. Mais je crois que Dali ne voulait pas de nous dans son œuvre car en plus du froid, des rafales de vent ont rendu le trajet encore plus compliqué.

Notre chauffeur/guide devait être de mèche avec le peintre pour nous réexpédier au bercail car il a montré pendant toute la durée du voyage un mutisme inquiétant. Pendant cette journée il consomma suffisamment de feuille de coca pour nourrir une vache. Heureusement malgré son régime exclusif il nous conduisit entier d’un endroit à l’autre et nous n’avons eu à déplorer qu’un pare-brise arrière cassé.

L’excursion c’est terminée sur le « sol de la mañana » une zone désertique à forte activité géothermique. L’activité volcanique intense est visible ici sous forme de fumerolles et de mares de boue bouillantes.

Notre expédition c’est clôturé sur ces lieux semblant venir d’un autre temps et obéissant aux injonctions de Dali, ou à celles de notre chauffeur herbivore, nous retournâmes vers des cieux plus cléments.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s