Sur les traces du roi des épices

Voyager c’est aussi et surtout gouter aux préparations locales et ainsi découvrir de nouvelles saveurs, de nouveaux mélanges et bien sur des épices avec leurs parfums d’exotisme. Le raz-el-hanout fera surgir les couleurs des souks au Maghreb, le masala fera penser à la richesse olfactive de la cuisine indienne, et le curry amène des saveurs d’Asie.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Nous n’avions encore pas participé à des cours de cuisine lors de ce voyage. Peut-être car l’Amérique du Sud était plus proche de nos gouts occidentaux et revêtait moins ce caractère mystérieux, quasi mystique, lié à la cuisine. C’est donc au Cambodge que nous avons franchi le pas et avons préparés un repas traditionnel. L’histoire de la création de ces leçons de cuisine pour les voyageurs est particulièrement touchante et surligne l’impact social que peut avoir le tourisme.

Beaucoup d’épices furent utilisées lors de ce cours, à commencer par le curcuma.

 

Le curcuma, l’aliment guérisseur?

Le curcuma est un rhizome semblable au gingembre. Une fois séché et réduit en poudre il donne une épice jaune d’or au gout d’organge et de gingembre.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Cette épice est devenue une véritable star sur internet grâce à ses supposées propriétés anti vieillissement, anti cancéreuses, contre la calvitie, l’impuissance et la maladie d’Alzheimer. C’est assez amusant de voir à quel point nous croyons facilement au super aliment. Celui qui est exceptionnellement bon pour la santé. Peut-être est-ce la réminiscence du nectar et de l’ambroisie dans les mythes grecs.

Malheureusement le curcuma semble bien ne rien guérir du tout malgré la promotion qu’en font certains sites. Les essais préliminaires des laboratoires étaient pourtant très prometteurs. La faute en est vraisemblablement au comportement particulier de la molécule de curcumine. Elle se lie avec les molécules des tests créant ainsi des résultats faussement positifs. Suites aux tests préliminaires plus de 120 essais cliniques furent réalisés et aucun n’a montré d’action thérapeutique spécifique du curcuma dans le corps humain. Pour le moment donc nous lui feront une place de choix seulement dans la cuisine et non dans notre pharmacie.

Le roi des épices

Le roi des épices fut utilisé également lors de la préparation des plats. Je parle ici du très commun poivre. C’est lors d’une excursion à Kampot, au sud du Cambodge, que nous avons enfin pu voir à quoi ressemblait la plante qui produit le poivre.

Picture1

C’est dans cette région qu’est produit l’un des meilleurs poivres au monde à partir de la plante « piper nigrum » qui est une liane tropicale.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Nous avons bien sur gouté aux différents types de poivres issus de la plante piper nigrum,

  • le vert qui est le fruit non mature. Il ne s’exporte pas et ce fut donc une occasion unique d’en manger. Il n’est pas trop piquant et très aromatique.
  • Le poivre noir qui est simplement du poivre vert qui fut mis à sécher.
  • Le poivre rouge est le fruit mur. Il est lui aussi mis à sécher.
  • Le poivre blanc est issu des fruits murs (le poivre rouge donc) auxquels on a retiré la chair.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les vertus du poivre sont moins impressionnantes que les supposés effets bénéfiques du curcuma. Se trouve entre autre une amélioration de l’absorption des aliments lors de la digestion. Mais plus que rechercher un super aliment, pour le bien être du corps et du cœur, mieux vaut simplement chercher à bien manger et à se faire plaisir.

Publicités

Une réflexion sur “Sur les traces du roi des épices

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s